Berlin, ville amicale et ouverte

Capitale mosaïque, Berlin attire par la diversité de ses caractères, son ouverture sur les cultures alternatives, sa décontraction et son côté franchement abordable.

Berlin est une ville qui m’attire tout particulièrement. L’âme de cette ville qui a su renaître, plus d’une fois de ses cendres m’a profondément touché à chacun de mes séjours. Apparemment, je ne suis pas le seul dans ce cas tant sont nombreux les attraits de la cité qui fut tour à tour capitale de Prusse, de l’Empire Allemand puis de la République de Weimar, avant d’être le siège du IIIe Reich.

Dépossédée de son titre de capitale entre 1949 et 1990, Berlin accueille à nouveau les principales institutions fédérales et internationales de l’Allemagne depuis la réunification. Symbole de la réconciliation des peuples de l’Est et de l’Ouest, la cité jouit d’une réputation d’ouverture et de convivialité. Berlin se transforme et se veut le berceau de tous les possibles C’est à ce titre que les créatifs et les innovateurs y sont les bienvenus. Ils ne se sont d’ailleurs pas gênés pour investir les lieux et réhabiliter de nombreux endroits, à commencer par le fameux mur de la honte qui sépara la ville de 1961 à 1989.

Si près de quatre millions de personnes vivent à Berlin, on n’y ressent jamais l’oppression des mégalopoles surpeuplées. Huit fois plus étendue que Paris et déployée autour du Tiergarten, Le parc qui occupe le centre géographique de la ville, Berlin est verte et aérée. Chaque quartier possède son lot de parcs, de squares et de places qui font de la ville une véritable mosaïque urbaine où se côtoient les immeubles les plus modernes, des quartiers résidentiels cossus et des lieux baignés de verdure et de quiétude. Les Kiez en sont un bel exemple. Il s’agit de petites entités, généralement organisée autour d’une rue principale et de quelques rues adjacentes. L’endroit est “chaleureusement” entretenu par ses habitants qui y développent des liens très forts avec leur lieu de vie.

C’est dans ce contexte que de nombreux marchés et brocantes, les Flohmarkt, sont organisés chaque dimanche dans les différents quartiers de la ville. On pourrait presque dire que chaque Kiez possède le sien. Pas besoin de se lever tôt, la plupart des échoppes ne sont en place que vers 10 h du matin et les vendeurs ferment généralement boutique en milieu d’après-midi. “On a aussi une vie sociale, mon cher Monsieur”, m’a répondu Birgit, une adorable mamy qui vend des fringues d’un autre âge, alors que je regrettais que le marché se vide vers 16 h un dimanche d’automne. Tout Berlinois qui se respecte a même son Flohmarkt préféré. Amateurs de puces ou de brocantes, vous allés être gâtés. On trouve tout dans ces marchés dominicaux. Certains sont même spécialisés. Bon, je l’ai constaté de mes yeux, un des sports favoris des chineurs est la recherche de vêtements de seconde main.

Comme ce week-end on a un peu de temps, on va aller à Berlin pour se dépayser un peu et chiner, beaucoup.

Programme pour la découverte de la ville

Tiergarten

À mon sens, la découverte de la ville devrait toujours commencer par le Tiergarten, cet espace de verdure qui irradie sur les différents quartiers de la villes. Outre le fait qu’il s’agisse d’un des plus jolis endroits pour se promener de bon matin ou pour une balade digestive avant d’aller dormir, c’est un lieu central, il ouvre donc une porte à tous les possibles. Durant les mois d’été, les pelouses sont prisent d’assaut pour les amateurs de peaux bien tannées alors que l’ombre des grands arbres comble les plus flemmard. À l’origine, en 1527, le Tiergarten était un terrain de chasse réservé à … Ce n’est qu’en 1740 que les jardins publics ont commencé à rendre ce vaste domaine à une population grandissante. Avec leur sens de l’accueil les Berlinois partagent leur parc avec les touristes qui pourront parcourir les sentiers, partager un piquenique ou s’abandonner à un moment de farniente.

Berlin Zoo

Le Zoo de Berlin, est le plus ancien et le plus célèbre parc zoologique d’Allemagne. Il a accueilli le cerlèbre ourson Knudt. Avec 1.500 espèces animales et plus de 20.000 individus, Le zoo est une des plus grandes réserves consacrées au maintien des espèces animales dans le monde. La fierté berlinopise prétend qu’il serait le zoo le plus visité d’Europe. Ainsi une visite au Zoo de Berlin permet de remplir une après-midi de loisir.

La Porte de Brandebourg – Bandenburg Tor

En quittant le Tiergarten à l’Est, on rencontre la Porte de Bandenburg ou Brandenbur Tor. Pour ma part, je trouve amusant de penser que cet édifice, qui est parmi les plus célèbres de la ville, a été longtemps emprisonné dans le no man’s land imposé par l’édification du mur de Berlin. Personne ne pouvait visiter ce monument commémoratif qui est important à la fois pour les Berlinois et pour l’ensemble du peuple de l’Allemagne. Elle a été construite entre 1788 et 1791 à la commande du Roi Frederick William II de Prusse en signe de paix. Je vous conseille de passer près de la porte de Brandebourg à différents moments de la journée pour la photographier sous ses différentes humeurs. Le lever du soleil et la tombée de la nuit offrent des lumières et des ombres inoubliables pour qui a la chance de se trouver dans les parages au bon moment.

Le palais du Reichtag

Le Palais du Reichstag attire par ses formes pures et son architecture parfaite. Comment ne pas résister à l’envie de gravir les escaliers qui suivent les courbes de la coupole quand, on voit des gens qui donnent vie à ce monument de verre. À partir de 1894, date de la fin de sa construction, le Reichstag fut le siège du régime impérial. Un incendie, fomenté par les nazis, a fortement endommagé ce symbole de la liberté dui peuplke en 1933. Ce n’est qu’en 1990, au moment de la réunification des Allemagnes de l’Est et de l’Ouest que le Reichstag a retrouvé sa beauté d’antan grâce au dessins de l’architecte britannique Norman Foster qui lui a adjoint ce dôme de verre si visité. Un conseil, si vous souhaitez visiter le site, réservez bien à l’avance vos billets en ligne.

Unter der Linden

La tour de la télévision

Si Paris à sa Tour Eiffel et Bruxelles son Atomium, Berlin possède sa Fernsehturm. Symbole incontournable de la ville, elle offre une vue absolument époustouflante sur l’ensemble de l’agglomération berlinoise (42 km par beau temps) depuis le restaurant tournant ou le poste d’observation qui sont installé à plus de 200 m de haut. Même si vous achetez vos billets en ligne, il faudra être patient pour monter boire un verre.

Leave a Reply